Les noms des rues de Bégoux 

 
 
1.         Quartier du Payrat                          se trouve: Le Chemin du Chatâignier
.

chemin du chataigner    debut rue du chataigniers

 
Par le passé, ce chemin était bordé de champs, de noyers, de pommiers, de poiriers, de cognassiers et d'un chatâigner, d'où son nom CHEMIN DU CHATAIGNIER. Il existe toujours au même endroit au bord de ce chemin. Il a brûlé, dans le temps et il a repoussé un peu sauvagement. De temps en temps il est taillé et repousse de plus belle. Il est vigoureux et s'il avait la parole, il aurait des choses à raconter car il est trés trés vieux.

A ce jour, ce chemin du Chatâigner, est devenu une petite route, qui dessert des maisons individuelles, composées de familles anciennes du cru, et d'un Lotissement, depuis 1983, le Lotissement Andrieu .
 Ce Chemin du Chatâigner, commence au chemin communal des Ramondies et abouti sur la Route de la Crêche.
Il borde le nouveau lotissement des Ormeaux depuis 2013, qui est composé de maisons individuelles en accés à la propriété et du locatif social à économie d'énergies.

Il est doté d'un chemin piétonnier, accessible aux vélos, et  d'un petit jardin qui surplombe ce Lotissement des Ormeaux.

Il aurait besoin d'être un peu plus sécurisé , car de plus en plus utilisé par les voitures.
J'aime bien prendre, ce Chemin du Chatâignier en voiture; il conduit à ma maison. J'aime aussi le parcourir à pied, ce qui me permet  de faire de belles ballades  qui me conduisent au LOT, notre belle et puissante rivière,  ou au centre ville de Cahors, petit joyaux du Quercy .
le matin, quand je parts où quand je rentre du travail le soir, j'assiste à de merveilleux lever ou coucher du soleil sur les collines en face, ce qui est bon pour mon
moral.

MIREILLE
 

2.Rue Jacques Prévert

    Jacques Prévert est un poète et scénariste français, né le 4 février 1900 à Neuilly-sur-Seine, et mort le 11 avril 1977 à Omonville-la-Petite (Manche). Après le succès de son premier recueil de poèmes, « Paroles », il devint un poète populaire grâce à son langage familier et ses jeux de mots. Ses poèmes sont depuis lors célèbres dans le monde francophone et massivement appris dans les écoles françaises. Il a également écrit des scénarios pour le cinéma.

3.Cheminement Jacques Tati

 2

 Jacques Tati -1907.1982

  -  Réalisateur et acteur français  Antihéros burlesque

taciturne et naif.

 Dans le film "Les vacances de Mr Hulot" où il promène sa gentillesse parmi les vacanciers ahuris et goguenards provoquant des catastrophes et servant de révélateur au ridicule des autres.
.
    Ses films les plus célèbres "Jour de fêtes" "Mon oncle" et "Jour de fête" en 1949 le premier film français en couleurs, son dernier film "Playtine" sonne la fin et la faillite de Specta films. Jacques Tati fut plus connu à l'étranger que dans son pays
.





 
4) Rue du Chanoine SOL :
 
           Le Chanoine Eugène Sol est né près de Cahors, à Laroque-des-Arcs le 20 septembre 1877.

                               Après de sérieuses études secondaires à Montfaucon, il fut, avec autorisation de son évêque, élève du
Séminaire St-Sulpice à Paris, et il fut ordonné prêtre à Cahors le
29 Juin1906 . Archiviste de l'Ecole Vaticane il y fut un des étudiants les plus assidus, suivant notamment, des cours de droit canon.
Son beau livre sur Jean XXII paru en 1927,et ses deux études sur "le prélat charitable que fut Alain  de Solmignac"furent édités en 1928 et 1930.

En février 1953,la santé du Chanoine Sol devenant plus chancelante, il partit alors pour la maison de retraite de Bretenoux.

C'est dans cette retraite qu'il s'est éteint le 18 juillet 1953.


 
5) Rue Haroun Tazieff
 

Haroun Tazieff est né le 11 mai 1914 à Varsovie (en Russie tsariste à l’époque), d’un prince tatar, officier médecin dans le corps de la Division Sauvage, mort au front en 1914.  Sa mère, Zénitta, chimiste et docteur en sciences politiques, était une femme au caractère très fort, douée d’une remarquable intelligence et d’une grande culture. Ils émigrèrent en Belgique en 1921. ce sont l’alpinisme et la spéléologie dont il était féru qui lui furent les plus utiles pour ses explorations de cratères inviolés de volcans actifs sur tous les continents.  Sous l’Occupation allemande, tout comme sa mère, il fut très actif au sein de la Résistance : sabotages de voies ferrées, aides aux familles juives

Cathou
 


 
6) Rue Pierre de Coubertin

Cette rue, Pierre de Coubertin, située dans le quartier de Bégoux, sur la commune de Cahors, en face du stade, qui porte le même Nom.
Elle est large droite et descend vers les rues à gauche «Rue Des Carreaux » à droite
  «Rue Edith Piaf ». En haut  de cette rue, se situe le chemin communal de St Cirice qui conduit aux vignobles, aux pâtures, à la forêt, aux chemins de randonnées, très usités par la population du quartier et des environs

Pierre Freddy de Coubertin, baron de Coubertin, né le 1er janvier 1863 à Paris et mort le 2 septembre 1937 à Genève, en Suisse, est un historien et pédagogue français fortement influencé par la culture anglo-saxonne, qui a particulièrement milité pour l'introduction du sport dans les établissements scolaires français

Dans ce cadre, il prend part à l'éclosion et au développement du sport en France dès la fin du 
xixesiècle avant d'être le rénovateur des Jeux olympiques de l'ère moderne en 1894 et de fonder le Comité international olympique, dont il est le président de 1896 à 1925.
Cet intérêt pour le domaine scolaire ne va pas sans le mettre en concurrence avec les tenants de la 
gymnastique et de l'éducation physique, plus proches des préoccupations de la IIIe République. Son intérêt pour les innovations pédagogiques d'Outre Manche ne peut pas non plus le laisser étranger au développement du scoutisme laïc français, et il participe à son émergence, là encore dans un contexte conflictuel.
Sa légendaire dimension 
humaniste, enfin, est très contestée par des chercheurs liés à la critique radicale qui, textes à l'appui et non sans anachronisme, décèlent chez lui un esprit colonial teinté de racisme et une misogynie affirmée. Toutefois, des études récentes semblent émettre des avis plus nuancés. Coubertin est également connu pour l'ensemble de son œuvre écrite, partagée entre d'importants ouvrages pédagogiques, le plus souvent en étroite relation avec les pratiques sportives, et des œuvres historiques et politiques.



7. rue Paul-Émile Victor

 

 

Paul Eugène Victor dit Paul-Émile Victor, ou PEV est un explorateur polaire, scientifique, ethnologue, écrivain français, fondateur et patron des expéditions polaires françaises durant 29 ans. Wikipédia

Naissance : 28 juin 1907, Genève, Suisse

Décès : 7 mars 1995, Bora-Bora, Polynésie française
 

Formation : École centrale de Lyon

 

Enfant : Jean-Christophe Victor


Explorateur polaire,
Ethnologue,
Ecrivain français,
fondateur des
expéditions polaires françaises,
Grand-Croix de la Légion d'honneur ,
Satrape du Collège de Pataphysique,

 

Né le 28 juin 1907 à Genève, ses parents habitent Saint-Claude dans le Jura (39), Paul-Émile Victor est, dès son enfance, attiré par la Polynésie, les pôles et les voyages. Il oriente ses études pour réaliser cette vocation : École Centrale de Lyon, École de la Marine Marchande de Marseille, service militaire dans la marine "pour apprendre à naviguer". Il suivra les cours d’ethnologie de Marcel Mauss et Lucien Lévy-Bruhl  au Musée d’ethnographie du Trocadéro (futur Musée de l’Homme).

Attaché au musée d'Ethnographie du Trocadéro, il organise en 1934 sa première expédition polaire

 

Début 1935, il traverse le désert de glace du Groenland (l'Inlandsis), d'ouest en est, en traîneaux à chiens, avec Robert Gessain, Michel Perez et Eigil Knuth.

En 1936, il y revient seul et s'installe à Kangerlussuaq (côte est) et vit au sein d'une famille pendant quatorze mois, "comme un eskimo parmi les eskimo".

En 1939, il fait un séjour d'études ethnographiques en Laponie, avec les docteurs Michel et Raymond Latarjet.

En 1947, il crée les Expéditions Polaires Françaises (EPF) - Missions Paul-Emile Victor, qu'il dirigera jusqu'en 1976.

A partir de 1962, il organise de multiples activités sur la défense de l'homme et de son environnement, et devient en 1968, Délégué Général de la Fondation pour la Sauvegarde de la Nature.

Il crée en 1974, avec Alain Bombard, Jacques-Yves Cousteau, Louis Leprince-Ringuet et Haroun Tazieff, le Groupe Paul-Emile Victor pour la Défense de l'Homme et de son Environnemencjdsqldt.

 

8.Rue Edith Piaf                          

rue Piaf       


Édith Piaf, née Édith Giovanna Gassion le 19 décembre 1915 à Paris et morte le 10 octobre 1963 à Grasse,

Surnommée à ses débuts « la Môme Piaf », elle est à l'origine de nombreux succès devenus des classiques du répertoire, comme La Vie en roseNon, je ne regrette rien, l'Hymne à l'amourMon légionnaireLa FouleMilordMon Dieu ou encore L’accordéoniste.
Chanteuse à l'interprétation et la voix saisissantes, elle a inspiré de nombreux compositeurs, a été le mentor de jeunes artistes tels qu'
Yves MontandCharles AznavourLes Compagnons de la chansonGeorges Moustaki. Elle connait une renommée internationale, malgré une fin de carrière rendue difficile par de graves problèmes de santé et une mort survenue à seulement 47 ans.
Édith Piaf a été embaumée avant d'être enterrée. Elle se trouve dans un caveau où reposent également son père, Louis-Alphonse Gassion, mort en 
1944, son second mari, Théo, tué dans un accident de voiture en 1970
, et sa fille Marcelle, morte en 1935,
.

 

Édith Piaf reste, plus de 100 ans après sa naissance, un symbole de la France
Une icône de la chanson française.

              







 

  • Sommaire :
  • rues-de-begoux



    Créer un site
    Créer un site