Les  photos de la balade


 
Sorte du 13 novembre 2016,organisée par la Souris -Bégoussienne et l'associaton Paysage et Patrimoine Sans Frontiére sur le théme :
des pigeonniers
    Belle balade automnale, malgré un temps capricieux et un nombre restreint de participants
    Dans un esprit de bonne entente, avec les commentaires éclairés de Jean-Luc  Marie, Michel Lucien et Monique Malique ,nous avons découvert, à l'aide d'un plan détaillé que Bégoux "possédait" plusieurs pigeonniers: ceux des châteaux de Bégoux et du Payrat ,celui situé dans le lotissement de Bégoux ,celui de la Bouriette (près de l'étrier de Bégoux),celui de Cavanies,celui qui appartient à M&Mme Moulin au cœur de leur maison; un autre plus éloigné au centre des constructions contemporaines du Colombier à Terre Rouge ...
   Certains restaurés ou transformés en habitation et d'autres malheureusement en "voie de disparition". Il est à noter qu'aucun cadastre ne recense ces constructions. Uniquement ceux des XVIIIème, XVIIIème et XXIIème siècles demeurent visibles.

Au niveau historique:
   Si, avant la Révolution, seuls, les nobles et le clergé possédaient des pigeonniers; après l'abolition des privilèges, les agriculteurs céréaliers pouvaient en construire, avec  cependant des règles strictes: le nombre de pigeons dépendait du nombre d'acres possédées.
Si la chair du pigeonneau était appréciée, la valeur de la colombine pour fertiliser notamment les vignes (car contrairement aux fumiers, elle ne donnait aucun goût au vin) était très importante: certaines jeunes mariées apportaient dans leur "trousseau", un sac de colombine...
 
   Puis, l'invité de Jean -Luc Marie: M Michel Lucien, passionné par les pigeonniers et investi depuis une trentaine d'années dans un inventaire, en relation avec la DRAC; Il a en outre publié plusieurs volumes sur ce sujet et fondé un musée près d'Albi; tel est le portrait du conférencier, qui nous a donc, vers 16 heures, présenté à l'aide d'une vidéo, fort bien illustrée: les différentes formes de pigeonniers ,aux styles nombreux et variés , leurs structures, les éléments d'architecture qui les composent, les matériaux employés. Il a évoqué les boulins (nids) maçonnés ou en briques, en poteries ou en osier (à découvrir dans son musée).Un débat avec l'assistance a suivi ...
   Cet après-midi, fort riche en enseignements (nous savons, désormais, distinguer pigeonnier et colombier) s'est achevé autour du pot de l'amitié.
  Remerciements à l'initiateur, aux animateurs et au couple qui nous a accueilli chaleureusemen.
Huguette T
 

Ces photos ont eté réalisées pas des membres de la Souris Bégoussienne




 
balade nadine balade nadine balade nadine
balade nadine balade nadine balade nadine
balade nadine balade nadine balade nadine
balade nadine balade nadine balade nadine
balade pierre 3 balade pierre 2 balade nadine
   



 



Créer un site
Créer un site